Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  |   |  Ajouter une annonce

Description du Hajj et de la Omra : Réparation d’un empêchement

| Description du Hajj et de la Omra | 26 juin 2012

Omra Algerie 14

La réparation d’un quelconque empêchement

Le pèlerin qui, après sa sacralisation, est empêché, par un ennemi ou par la maladie ou par une autre raison, de continuer son Hajj et qui n’avait pas prévu cet empêchement, ce pèlerin doit d’abord égorger un animal ensuite il se rase la tête ou se taille les cheveux et enfin il se désacralise. Il immolera son offrande là où il a été arrêté, dans la surface sacrée ou en dehors et il la distribuera aux nécessiteux de la Mecque l’Honorée. S’il ne pourra pas sacrifier d’animal, il doit jeûner dix jours, se raser la tête ou se tailler les cheveux et après cela il se désacralisera.

 

Téléchargez le livre complet « description du Hajj et de la Omra » format PDF en cliquant ici

Liste des Offres de la Omra départ d’Algérie

Pas de mots clés

  

Ajouter un commentaire

Il faut être enregistré pour poster un commentaire.

  • Les gorges de la Chiffa

    par sur 24 juin 2012 - 0 Commentaires

    On ne va pas à Blida sans aller visiter les Gorges de la Chiffa, au fond desquelles passe la route de Médéa construite tantôt sur l'un, tantôt sur l'autre bord

  • Les Orphelinats

    par sur 24 juin 2012 - 0 Commentaires

    Dès la fin de 1842, le P. Brumauld ouvrait, aux environs d'Alger, un asile destiné à recueillir les pauvres petits garçons qui restaient sans ressources en Algé

  • Mustapha-Kouba

    par sur 24 juin 2012 - 0 Commentaires

    Quittant la statue du maréchal Bugeaud et la place d'Isly, nous prîmes la large route qui se dirige à l'est, et qui montre, à sa gauche, le Fort des Anglais, fo

  • L'arabe Geronimo

    par sur 24 juin 2012 - 0 Commentaires

    En 1853, il était question de raser le fort des Vingt-Quatre-Heures, pour dégager l'esplanade de Bab El-Oued et y établir un parc d'artillerie. On était en m

  • En route vers l'ouest

    par sur 24 juin 2012 - 0 Commentaires

    Quittant Alger, un matin, nous prenons le chemin de fer qui nous conduira à Blida et plus loin si nous le voulons, car l'Algérie est sillonnée dé voies ferrées